La Cave d'Antan

Grand choix de vins Français

C'est avec passion que nous nous efforçons d'accueillir dans notre cave, les vins français les plus réputés, mais aussi quelques "Petits Vins de Pays" qui nous semblent dignes d'intérêts !

Comment déguster un grand crus ?

Un de vos proches vient de vous offrir la bouteille de grand cru de vos rêves ! Mais comment déguster ce superbe vin dans les meilleures conditions ? Aujourd’hui, la Cave d'Antan a décidé de vous aider à apprécier vos grands vins millésimés comme il se doit !
On retrouve toutes les gammes de prix en matière de vin, cependant, les mêmes règles de dégustation s’appliquent pour chaque vin.

Voici 5 règles pour vous aider à rencontrer chaque arôme de votre bouteille.

Conditions Idéales...

Avant votre dégustation, pensez à ne pas tromper vos sens. Le goût et l’odorat, principalement, seront vos atouts majeurs. Songez donc à ne surtout pas fumer, vous brossez les dents avant la dégustation du vin. Boire un café ou une bière n’est pas idéal non plus. Ce sont des actions incompatibles pour profiter pleinement de votre vin millésimé.

Alan de Belloy, directeur d’une grande école d’œnologie, ” Prodégustation “, prévient les amateurs de vins sur le sujet : « C’est compliqué d’apprécier une bouteille dans cette configuration. Tous les sens ne sont plus en éveil et les papilles gustatives ne sont pas au meilleur de leur capacité ».

Laissez un instant à votre vin pour qu’il s’aère

C'est quoi le nez du vin ?


Le premier nez :

Plongez votre nez à l’intérieur du verre et inspirez généreusement. Vous devez directement déterminer vos premières impressions. Essayez d’évaluer son caractère et son intensité. Si vous réussissez à trouver certains arômes, le vin sera alors ” ouvert “, sinon on dira qu’il est ” fermé “.
Dans les familles : florale, fruits verts / noirs / rouges, agrumes, épices, végétale , minérale, empyreumatique.

Le second nez :

Faîtes tourner le verre du bout des doigts : cela va mettre le vin au contact de l’air et devrait libérer les arômes qu’il renferme.
Vous trouvez qu’il détient une intensité aromatique très concentrée, plus importante. Il faudra alors envisager de carafer. Dans le cas contraire, ne le carafez pas. Le vin doit être arrivé à maturité et cela pourrait le dégrader. Identifiez de nouveaux arômes, votre analyse sensorielle sera désormais plus poussée.

La bouche du vin ?

Il est important de bien faire tourner le vin en bouche. Vous devez déterminez des sensations complémentaires : le sucré, le salé, l’acidité et l’amertume.

. L’attaque : Identifiez votre première sensation: décevante ou franche? Plutôt intense? Lors des deux ou trois premières secondes en bouche. Est-elle plutôt, ronde, molle, vive ?

. Le milieu : au niveau de la langue, de nombreuses saveurs vont se développer. C’est le stade de la dégustation où les effets dit ” thermique “, liés à l’alcool, vont se réveler. Dans les effets, nous retrouverons l’astringence, les tanins, et la viscosité.

. La finale : dans cette phase, vous ressentirez toute la persistance des arômes, en secondes dans la bouche.

A présent, vous disposez de toutes les étapes clés de la dégustation ! Profitez pleinement de vos grands vins millésimés !

Nous vous souhaitons de bonnes dégustations.

La Robe

La première approche du vin est très importante. Vous devez observer le vin dans votre verre. Déterminez sa couleur, son intensité, sa tonalité. La couleur du vin évolue en fonction de l’âge. On retrouvera pour un rouge, une panoplie de couleur durant son développement, allant du bleu / violet, en passant par le rouge, puis un jaune orangé. Un bon vin doit être brillant (en vin blanc particulièrement) et limpide.
 

Un peu d'air...

Afin de savourer au mieux votre bouteille de vin, il sera nécessaire de la laisser s’aérer un minimum. En effet, le vin évolue dans la bouteille ouverte, mais également une fois dans le verre. En simplifiant la chose, le vin va vous semblez meilleur peu de temps après l’ouverture. Il va ensuite atteindre une phase dans laquelle ses qualités s’exprimeront au mieux. L’influence de l’oxygène permet au vin de se développer de deux manières :

. La diffusion

L’oxygène favorise la diffusion des arômes du vin, en venant accentuer leur ” volatilité “.

. La création d’arômes

L’oxygène va créer de nouveaux composés aromatiques dans le vin : c’est pour cela que le nez du vin évolue en seulement quelques minutes dans votre verre. Il évoluera d’autant plus vite si vous le versez dans une carafe à décanter

. Les petites astuces

Un vin très jeune aura besoin de plus de temps pour s’aérer qu’un vieux vin. Un vin âgé de 30 ans aura besoin de très peu de temps pour être optimal.

Pour carafer votre vin, il vous suffit de le verser délicatement, très lentement et de façon continue. Cela permettra, non seulement de laisser dans la bouteille l’ensemble des dépôts, et aux vins de développer des arômes plus ou moins rapidement en fonction de l’exposition du vin à l’air.

Formulaire de Contact

Une question ? Un conseil ? Un renseignement ?